Messe sans gestes barrières : une enquête ouverte par le parquet de Paris

Source AFP
·1 min de lecture
La nef de l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le 9e arrondissement de Paris.
La nef de l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le 9e arrondissement de Paris.

La vidéo a beaucoup choqué, à l'heure où les écoles et les restaurants sont fermés dans une France entièrement confinée. Sur les images dévoilées par Le Parisien, on distingue des prêtres et des fidèles, sans masques ni distanciation sociale, réunis samedi en l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le 9e arrondissement de Paris. Face au tollé provoqué par cette vidéo, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « mise en danger de la vie d'autrui », mardi. Sollicité par l'Agence France-Presse, le parquet indique avoir confié les investigations à la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP).

Plus tôt dans la journée, le diocèse de Paris s'est, de son côté, dit « stupéfait », par la tenue d'une telle messe, pendant les célébrations pascales, sans respect des gestes barrières. D'après les images mises en ligne par Le Parisien, des prêtres très proches les uns des autres ont donné l'hostie directement dans la bouche des fidèles, au cours d'un office d'une durée de quatre heures.

Les prêtres doivent être « irréprochables »

Dans l'église, les croyants, pour beaucoup visiblement âgés, sont serrés les uns contre les autres. « C'est évidemment absolument inadmissible », a déclaré, mardi sur France Info, Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté. La directrice de la communication du diocèse de Paris, Karine Dalle, a également réagi à la polémique. « Nous sommes stupéfaits devant le non-respect évident des consigne [...] Lire la suite