Messe à Paris sans gestes barrières: la garde à vue des deux ecclésiastiques levée

Raphaël Maillochon avec Benjamin Rieth
·1 min de lecture
Une messe célébrée à Paris au cours du week-end de Pâques, sans respect des gestes barrières, suscite la polémique - BFMTV / Le Parisien
Une messe célébrée à Paris au cours du week-end de Pâques, sans respect des gestes barrières, suscite la polémique - BFMTV / Le Parisien

Deux ecclésiastiques ont été placés en garde à vue ce jeudi après la messe célébrée samedi à l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le 9e arrondissement de Paris, a confirmé ce jeudi le parquet à BFM Paris.

Le curé et le vicaire de la paroisse Saint-Eugène ont été convoqués ce matin en vue d'être placés en garde à vue pour "mise en danger délibéré de la vie d'autrui", "non port du masque" et "rassemblement de plus de six personnes sans respect des gestes barrières" , a indiqué une source proche de l'enquête à BFMTV.

Contacté, le diocèse de Paris, qui n'a pas souhaité communiquer sur ces gardes à vue, dit "respecter le cours de la justice et attendre les suites de la procédure judiciaire.

Garde à vue levée dans la soirée

Des images révélées en début de semaine par le Parisien montraient des fidèles sans masques, ni distanciation à l'occasion d'une messe samedi au sein de cette église. Depuis, une enquête a été ouverte du chef de "mise en danger de la vie d'autrui"

L'archevêque de Paris a de son côté annoncé mercredi l'ouverture d'une procédure canonique visant le curé de la paroisse concernée, une procédure qui pourrait aboutir à des sanctions.

La garde des deux ecclésiastiques a été levée dans la soirée ce jeudi, pour une poursuite d'enquête en la forme préliminaire, a appris BFM Paris auprès du parquet.

Article original publié sur BFMTV.com