Le message de Macron à Castex au dernier Conseil des ministres

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

POLITIQUE - L’heure des adieux. Le dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d’Emmanuel Macron s’est tenu ce mercredi 11 mai, réunissant pour la dernière fois le président de la République, son Premier ministre Jean Castex et l’ensemble du gouvernement.

″À l’occasion de Conseil des ministres, le président de la République a eu un mot de remerciement appuyé pour le gouvernement et Jean Castex, a rapporté Gabriel Attal à l’issue de la réunion. Il a dit avec solennité et affection qu’il avait été très fier d’être autour de cette table avec Jean Castex et son gouvernement ces deux dernières années.”

Selon franceinfo, l’ancien maire de Prades n’attend plus qu’une chose: de passer le relais. Jean Castex est “pressé de quitter son poste, car content d’en sortir vivant”, a confié un pilier de la majorité à la chaine d’information. Jean Castex n’a pas souhaité être candidat aux élections législatives et aurait aussi écarté pour l’instant les sénatoriales à venir.

Macron a choisi le successeur de Castex

Le quinquennat d’Emmanuel Macron s’achèvera vendredi 13 mai à minuit et la démission de Jean Castex devrait donc avoir lieu jeudi ou vendredi. Interrogé sur la date du remaniement, Gabriel Attal a refusé de donner un calendrier, arguant qu’il ne s’agissait pas d’une prérogative gouvernementale, mais présidentielle. Un dîner d’adieu est prévu à Matignon jeudi, avance franceinfo tandis que BFMTV annonce un pot de départ ce mercredi avec les collaborateurs de Matignon.

Le président réélu n’a pas encore désigné le remplaçant de Jean Castex, mais il a assuré depuis Berlin avoir déjà fait son choix. Parmi les noms qui circulent se trouvent celui de la ministre du Travail Élisabeth Borne et de deux anciennes ministres de François Hollande, Marisol Touraine et Audrey Azoulay.

Seule certitude à ce stade, il ne s’agira ni de Valérie Rabault, cheffe du groupe socialiste à l’Assemblée, ni de Véronique Bédague, ancienne directrice de cabinet de Manuel Valls. Les deux disent avoir refusé.

À voir également sur Le HuffPost: Cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron: l’émotion des parents de Samuel Paty

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles