Meryl Streep, Juliette Binoche et un soupçon de #Metoo en ouverture du Festival de Cannes

La 77e édition du Festival de Cannes s’est ouverte mardi avec la remise d’une Palme d'or d'honneur à l’actrice américaine Meryl Streep, inaugurant une quinzaine marquée par le sujet des violences sexuelles et la rocambolesque évasion d’Iran du réalisateur Mohammad Rasoulof.

Des stars internationales, un réalisateur évadé d’Iran et un parfum de scandale #Metoo… Après un compte à rebours sous tension, la 77e édition du Festival de Cannes s’est finalement ouverte, mardi 14 mai au soir, lors d’une cérémonie célébrant la légende d'Hollywood Meryl Streep. L’actrice à la longévité exceptionnelle, lauréate de trois Oscars s’est vu décerner une Palme d'or d'honneur pour l’ensemble de son œuvre, par l’actrice Juliette Binoche, qui n’a pu retenir une larme durant son discours.

“Longue carrière, longs applaudissements” a réagi, émue, la star hollywoodienne, ovationnée avec ferveur. “Je suis tellement reconnaissante que vous ne vous soyez pas lassé de moi et descendus du train” a-t-elle déclaré avant de recevoir son prix.

Vingt-deux films sont en lice pour la Palme d’or décernée samedi 25 mai par le jury présidé par la réalisatrice américaine du film “Barbie” Greta Gerwig.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Festival de Cannes : "Sous le tapis rouge, le mouvement #Metoo"
Le cinéaste iranien Mohammad Rasoulof, condamné à de la prison, annonce avoir quitté l'Iran
Chronique de Cannes : #Metoo s'invite sur la Croisette