Merkel qualifiée de "stupide", May de "faible", Macron "corrigé" : les incroyables coups de fil de Trump

Donald Trump aurait une attitude désagréable avec certains de ses homologues étrangers et mettrait plus en avant sa personne que son propre pays.

De nombreux collaborateurs du président américain, alarmés par la teneur et le contenu de certains entretiens téléphoniques avec des dirigeants étrangers, ont estimé que Donald Trump représentait « un danger pour la sécurité nationale des Etats-Unis », affirme une enquête publiée par CNN ce mardi 30 juin.

Un président mal préparé sur des sujets cruciaux, dominé par des dirigeants autoritaires comme le président russe, Vladimir Poutine, ou turc, Recep Tayyip Erdogan, une attitude méprisante et hostile envers des alliées occidentaux comme Angela Merkel et Theresa May, une vanité sans limite … C’est le portrait brossé par Carl Bernstein après avoir interrogé durant quatre mois des dizaines de sources anonymes à la Maison Blanche et dans les renseignements américains, au courant des appels téléphoniques classifiés avec des chefs d’Etat étrangers. Carl Bernstein est connu pour avoir révélé dans les années 70, avec son collègue Bob Woodward, le scandale du Watergate impliquant le président Richard Nixon.

Une attitude méprisante envers certains, servile envers d'autres

Les révélations concernant la relation du président américain avec Emmanuel Macron est significative. « D’après les sources, le président français essayait souvent de convaincre Trump de changer de cap sur les question de politique environnementale et de sécurité (…) Macron n’obtenait généralement aucune réponse sur les questions de fond, tandis que Trump s’irritait devant les demandes du président français

Lire la suite