"Merci qui ?", "Tout reste à faire", "Soulagement" : Les Unes de la presse après la réélection d'Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

J+1. Au lendemain de la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République avec 58,54% contre 41,46% pour sa rivale, Marine Le Pen, la presse attend, ce matin, le locataire de l'Élysée, pour cinq années supplémentaires, au tournant. Certes, la réélection du chef de l'État est historique. "Jamais, sous la Ve République, un président n'était parvenu, sans cohabitation, à se faire réélire", martèle en Une "Le Figaro", qui a choisi d'insister sur sa "grande victoire" et les "grands défis" qui l'attendent. Mais avec un taux d'abstention au plus haut depuis un demi-siècle (28,01%, près de 13,7 millions de Français) - et en hausse par rapport au premier tour - et une extrême-droite en tête dans 23 départements métropolitains (contre deux seulement en 2017) et les cinq départements d'outre-mer, les fractures sont béantes selon la presse. "Le Monde" promet ainsi à Emmanuel Macron "une réelection sans état de grâce" et souligne en Une le "niveau historique de l'extrême droite".

"Merci qui ?"

Dans un registre similaire, "La Croix" - comme "L'Yonne républicaine" - estime que "tout reste à faire". "Il sort des urnes un concentré de colère, d'aigreur et de frustrations", écrit Jérôme Chapuis, rédacteur en chef du quotidien catholique, dans son édito du jour. "Le large écart entre les deux candidats ne peut faire oublier que l'extrême-droite a réalisé son meilleur score sous la Ve République....

Lire la suite


À lire aussi

Affaire Bygmalion : Jean-François Copé dit "merci la presse" après l'avoir flinguée
"Je l'ai découvert dans la presse" : Sandrine Rousseau très remontée après la rencontre secrète Jadot/Taubira
"Restez en forme" : France Télévisions lance une émission pour faire du sport à la maison dès lundi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles