"Merci d'être venus": les images du service d'ordre de Zemmour félicitant les militants violents

·3 min de lecture

Plusieurs membres de SOS Racisme avaient été pris à partie par des militants du candidat d'extrême-droite et avaient dû être exfiltrés à l'occasion du meeting d'Éric Zemmour à Villepinte dimanche.

La scène est choquante. De nouvelles images suivant l'épisode de violences survenues au meeting d'Éric Zemmour dimanche à Villepinte ont émergé ce lundi et montrent que des membres du service d'ordre d'Éric Zemmour ont remercié les militants auteurs des agressions. 

"Si vous êtes là, ça fait plaisir de voir qu'on peut compter sur vous", lance une voix masculine d'une voix forte couvrant le brouhaha des militants qui l'entourent, d'après des images filmées par notre caméra BFMTV présente sur place dimanche lors du meeting du polémiste.

"Merci d'être là. Retournez au meeting", les encourage d'un ton déterminé l'homme, barbe noire, et entièrement vêtu de noir, membre des services de l'ordre du candidat d'extrême-droite.

"Ce qui était frappant, c'était que tout le discours d'Éric Zemmour consistait à essayer de déminer (...) le racisme, la mysogynie, l'absence de bienveillance (...) et au final on avait ces actions au fond de la scène qui le ramenaient à une forme de radicalité", analyse notre journaliste politique Benjamin Duhamel sur BFMTV.

"Les éléments perturbateurs" maintenus dans le meeting

Dimanche, des membres de l'association SOS Racisme avaient été violemment pris à partie lors du meeting d'Éric Zemmour à Villepinte et avaient dû être exfiltrés, une jeune femme sortant le visage en sang.   

Présent sur place, notre journaliste politique Benjamin Duhamel, raconte les violentes agressions dont il a été témoin, alors que les militants de SOS Racisme menaient une action que Benjamin Duhamel qualifie de "pacifique". 

"Il y a une sorte de mouvement de violence qui est assez difficile à analyser. On a des gens qui sont des militants pro-Zemmour qui se retrouvent dans la salle et qui se mettent à arriver pour vous tabasser", raconte-t-il en s'adressant à Sylia, membre de SOS Racisme, présente sur notre plateau.  

"On a un service d'ordre qui se mêle à cette bagarre et (...) qui réussit à vous exfiltrer. Sauf que ce qui est frappant (...) c'est que dans un même moment vous êtes exfiltrée (...), on laisse dans le meeting ces éléments perturbateurs", souligne Benjamin Duhamel.

Des personnes de l'association SOS Racisme se sont infiltrées dans le meeting d'Éric Zemmour dimanche à Villepinte. Douze d'entre elles se sont levées en criant "Non au racisme" au début du discours du candidat. Elles ont été prises à partie par des soutiens du polémiste, avant d'être exfiltrés. 

62 personnes ont été interpellées dimanche par les forces de l'ordre. Une cinquantaine de militants ont été placés en garde à vue pour troubles à l'ordre public, attroupements non autorisés ou ports d'armes par destination.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles