Mercato: le pays de Galles songe à Thierry Henry comme sélectionneur, selon la presse anglaise

Thierry Henry (46 ans) a la cote. Selon la BBC, l’actuel sélectionneur de l’équipe de France Espoirs et olympique figure parmi les cibles de la Fédération galloise (FAW) pour devenir le prochain sélectionneur. La semaine dernière, Rob Page, en poste depuis 2022 après un intérim de deux ans, a été démis de ses fonctions après avoir échoué à qualifier les Dragons pour l’Euro 2024 mais aussi en raison des résultats désastreux lors des deux derniers matchs amicaux en juin (défaite contre la Slovaquie 4-0, nul contre Gibraltar 0-0).

Henry connaît bien le pays de Galles

Avant cela, Page avait qualifié le pays à la première Coupe du monde de son histoire en 2022 (dernier de son groupe avec un point) sous l’impulsion de Gareth Bale, retraité depuis. Les dirigeants gallois veulent insuffler un nouveau élan à leur équipe et auraient donc ciblé Thierry Henry comme l’un des techniciens pouvant y parvenir. Nommé sur le banc des Bleuets en 2023, l’ancien attaquant d’Arsenal est actuellement concentré sur les Jeux olympiques de Paris 2024 où il visera l’or.

Il est lié avec la FFF jusqu’en 2025 avec pour autre mission de qualifier les Bleuets pour l’Euro 2025. Selon la BBC, la Fédération galloise ne pourra pas lui promettre les mêmes émoluments que d’autres pays ou clubs mais lui autoriserait à poursuivre ses activités de consultant (sur CBS Sports) comme elle l’avait autorisé à Ryan Giggs (2018-2022) lors de son passage comme n°1. Elle compterait également sur ses liens avec le football gallois puisque "Titi" avait préparé ses diplômes d’entraîneurs au pays de Galles.

"J'ai passé du temps avec Thierry lors des cours d'entraîneur il y a quelques années parce qu'il était en formation à la Fédération galloise", a rappelé l'ancien attaquant gallois Robert Earnshaw sur la BBC Wales. "Il connaît David Adams (le directeur du football de la FAW, NDLR) et l'organisation, et il comprend le football gallois. La seule chose qui m'a marqué lorsque j'étais assis avec Thierry, c'est son cerveau de footballeur qui est brillant. Avec l'équipe de France des moins de 21 ans et l'équipe olympique, il comprend les jeunes joueurs. Il placerait la barre plus haut et le niveau. Je ne sais pas s'il le voudrait. Je pourrais voir quelqu'un comme Thierry le faire. Son cerveau de footballeur est brillant, il est si vif, avancé et a de bonnes idées."

Article original publié sur RMC Sport