Mercato - OM : Le prochain club de Steve Mandanda pourrait bien être…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cantonné à un rôle de doublure de luxe cette saison à l’OM derrière Pau Lopez, Steve Mandanda vivrait particulièrement mal cette situation en interne. Et l’OGC Nice, en quête d’un nouveau gardien, semble déterminé à recruter l’international français et intensifie les discussions…

De quoi sera fait l’avenir de Steve Mandanda (36 ans), alors que l’emblématique gardien de l’OM, qui vit actuellement sa 14e saison au sein du club phocéen ? Longtemps incontournable dans les buts marseillais, Mandanda a subi de plein fouet le recrutement de Pau Lopez qui a débarqué en provenance de l’AS Rome sous la forme de prêt avec option d’achat (12M€), une option d’achat qui sera d’ailleurs officiellement levée puisque l’Espagnol a disputé 20 matchs officiels cette saison avec l’OM : « Je suis très content d'être définitivement un joueur de l'OM. À partir du moment où je suis arrivé ici, je voulais rester. Ça a été extraordinaire jusqu'ici », a réagi Pau Lopez à cette nouvelle. Et ce nouveau recrutement bouche définitivement l’horizon de Mandanda à l’OM.

Mandanda sur le départ… pour l’OGC Nice ?

Fort logiquement, certains clubs ont donc pris position ces derniers temps pour Steve Mandanda. L’ASSE a été annoncée sur ses traces avant de finalement boucler l’arrivée de Paul Bernardoni en prêt, mais l’option la plus probable à ce jour semble mener à l’OGC Nice. Foot Mercato, qui avait déjà révélé l’existence de contacts entre les Aiglons et le clan Mandanda début janvier, en remet une couche ce jeudi sur…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles