Mercato : Kylian Mbappé, prince du PSG ou futur roi du Real ?

·4 min de lecture

L'avenir de Kylian Mbappé est le dernier gros dossier du mercato d'été. Alors que le Real Madrid est décidé à s'offrir le champion du monde français, le PSG refuse de vendre sa superstar, à qui il ne reste qu'un an de contrat.

Partira ? Partira pas ? Dans un mercato ayant vu Messi et Ronaldo changer de club, la question de l'avenir du prodige français Kylian Mbappé est le dernier dossier qui agite le monde du football, à quelques heures de la clôture du marché du transfert. Le Real Madrid s'efforce d'attirer la superstar du PSG, loin d'être insensible aux sirènes espagnoles.

Les minutes sont comptées pour Florentino Perez, le président du club merengue, s'il souhaite faire venir le prodige parisien cette saison. À minuit dans la nuit du 31 août au 1er septembre, il sera trop tard et il devra patienter jusqu'à l'été prochain.

Le dilemme parisien

Le dilemme est simple pour le PSG : renflouer les caisses en encaissant un montant stratosphérique pour un joueur en fin de contrat en juin mais se priver de l'attaquant le plus efficace des dernières saisons au PSG, ou alors faire une croix sur cette manne, aligner une équipe cinq étoiles pendant un an et une alléchante MNM (Messi-Neymar-Mbappé), mais risquer de voir partir l'international français gratuitement en fin de saison.

Rien ne semble néanmoins suffisant pour convaincre le Paris SG de céder sa superstar : une première offre de 160 millions d'euros n'était "pas suffisante" selon le directeur sportif Leonardo, et la seconde proposition de 180 millions d'euros bonus inclus, évoquée par la presse, reste a priori sans réponse pour l'instant.

Selon l'Équipe, le Real Madrid serait décidé à ne pas lâcher l'affaire. Les dirigeants madrilènes seraient prêts à dégainer une nouvelle offre. Celle-ci pourrait se rapprocher des 200 millions d'euros, soit une somme propice à faire réfléchir l'état-major du PSG.

Des signaux contradictoires

Du haut de ses 22 ans, Kylian Mbappé n'a jamais caché qu'il rêvait d'évoluer un jour au Real Madrid. Fan depuis l'enfance de l'ancien attaquant madrilène Cristiano Ronaldo (2009-2018), le natif de Bondy a également cité Zidane comme son modèle en équipe de France : "Il a été mon idole pendant longtemps dans ma jeunesse. J'ai voulu faire plein de choses comme lui", avait-il notamment déclaré.

La légende française n'officie certes plus sur le banc madrilène mais l'association lors de l'Euro avec le madrilène Karim Benzema a été source de belles promesses et les deux hommes ont ouvertement affiché leur complicité.

En 2017, lors de son transfert de l'AS Monaco vers le PSG, le club espagnol était déjà sur les rangs pour attirer le prodige. À l'époque, le Français avait sagement estimé qu'il était encore trop jeune pour s'exiler à l'étranger sans faire au moins une escale à Paris, dans sa région d'origine. Quatre ans plus tard, le Parisien semble avoir la bougeotte et considère la Ligue 1 comme une trop petite mare pour le gros poisson qu'il est devenu :

"La France n'est pas le meilleur championnat du monde, mais j'ai toujours ressenti la responsabilité, en tant que joueur emblématique, de le faire grandir", a ainsi affirmé l'attaquant parisien durant l'été, alimentant les spéculations sur son départ.

Cependant, dimanche 29 août, à 48 heures de la clôture du mercato, "Kyky" était titulaire face à Reims et l'auteur d'une prestation XXL, éclipsée par la première de Messi en Ligue 1. Le champion du monde français s'est distingué par un doublé de la tête (15e) et du pied gauche (63e), comme si de rien n'était.

Le PSG ferme à l'encontre de son joueur

"Ce que je veux, c'est gagner, me sentir dans un endroit où je peux vraiment gagner, où il y a un projet solide autour de moi", avait également déclaré le joueur sur Canal+, avant l'Euro.

L'attaquant avait été entendu, avec le recrutement doré de cet été avec les arrivées d'Achraf Hakimi, Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos et, surtout, Lionel Messi.

Mbappé "n'a pas d'excuse pour faire quelque chose d'autre" que de rester, a fermement déclaré le président Nasser Al-Khelaïfi après le recrutement du génie argentin.

"On ne retient personne, si quelqu’un veut partir et que nos conditions sont satisfaites, on verra", a également tranché Leonardo, directeur sportif du PSG. "On considère l’offre [du Real Madrid] comme très loin de ce que Kylian représente aujourd’hui. On doit aussi une partie de cet argent à Monaco et on considère que la proposition n’est pas suffisante."

Une chose est certaine : s'il doit y avoir des développements dans ce dossier majeur, Mbappé devra répondre aux sollicitations depuis Clairefontaine (Yvelines), où l'équipe de France est rassemblée depuis lundi, à la mi-journée, voire depuis Strasbourg, où les Bleus se rendent dès mardi en vue d'affronter la Bosnie mercredi.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles