Mer Noire: le trafic marchand de céréales suspendu

Reuters/Pavel Rebrov

La Russie a annoncé samedi se retirer de l'accord sur les céréales dit de la mer Noire, négocié en juillet sous l'égide des Nations unies et de la Turquie pour faciliter l'exportation des céréales d'Ukraine et de Russie. Une suspension qui a eu un effet immédiat car ce dimanche il n'y a pas de bateau marchand à circuler dans le cadre de l'Initiative céréalière de la mer Noire.

Aucun accord n'a été trouvé au niveau du centre de coordination conjointe (JCC) -en charge de la supervision de l'accord - pour des mouvements de navire ce dimanche. L'annonce est faite par le coordonnateur des Nations unies pour l'Initiative céréalière de la mer Noire, Amir Mahmoud Abdulla.

Le coordonnateur précise dans un communiqué que neuf navires - cinq sortant et quatre entrants - ont pu transiter par le corridor maritime humanitaire hier. Plus de dix navires sont actuellement en attente. Dans ce même communiqué, Amir Abdulla assure avoir porté cette question à l'attention des délégations turque et ukrainienne auprès du centre de coordination conjointe. Ce dernier affirme examiner « les développements récents, évaluer leur impact sur les opérations et discuter des prochaines étapes ».

À lire aussi : la diplomatie turque à l'épreuve du retrait russe de l'accord sur les céréales:


Lire la suite sur RFI