Quand la mer menace les villes (France 5) - La ville de New York va-t-elle finir sous l'eau ?

© John Blackford - Tangerine Production

Dans le monde, 800 millions de personnes sont concernées par la montée des eaux. Tempêtes dévastatrices, pluies diluviennes, montée inexorable des eaux et érosion : les mégalopoles côtières sont désormais au pied du mur. A New York, Rotterdam ou Singapour, des ingénieurs, architectes, géographes et biologistes ont entamé une course contre la montre face aux éléments. A travers des solutions résilientes, construites avec et non contre l'environnement marin, émerge une nouvelle manière d'habiter la ville. Mais, sans un changement majeur de paradigme, en 2100, une partie de la population de ces villes côtières n'aura pas d'autre choix que de fuir face à l'océan...

Un problème mondial

On estime à 800 millions le nombre de personnes menacées par la montée des eaux. Parmi elles, les habitants de New York, de Rotterdam et de Singapour.

Le précédent new-yorkais

Le 29 octobre 2012, l’ouragan Sandy ravage New York et le New Jersey. Couplée à une forte marée, la tempête inonde 17% de Big Apple, emportant des milliers de maisons, submergeant métros et tunnels, coupant les routes et détruisant les systèmes électriques. Les eaux montent jusqu’à 4,15 m. Le bilan humain et matériel est lourd : 43 morts et des dégâts chiffrés à 19 milliards de dollars.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi