Mer de Glace : "Si on veut changer l'avenir des glaciers, il faut d'abord agir sur le climat"

franceinfo

"La fonte des glaciers dépend des conditions climatiques et effectivement ils pourraient disparaitre", a alerté jeudi 13 février sur franceinfo Christian Vincent, ingénieur de recherche au CNRS à Grenoble, spécialiste des glaciers alors qu'Emmanuel Macron entame sa deuxième journée dans les Alpes. Le président a prévu de visiter la Mer de Glace pour commenter les conséquences du réchauffement climatique et promouvoir son virage écologique. "La Mer de Glace a perdu 100 mètres d'épaisseur dans sa partie basse sur les 30 dernières années", a rappelé le scientifique précisant que "si on veut changer l'avenir des glaciers, il faut d'abord agir sur le climat".

franceinfo : Dans quel état se trouvent les glaciers du Mont-Blanc actuellement ?

Christian Vincent : Dans un mauvais état, malheureusement. En particulier la Mer de Glace mais c'est le cas pour tous les glaciers alpins. La Mer de Glace perd beaucoup de masse. Elle a perdu 100 mètres d'épaisseur dans sa partie basse sur les 30 dernières années. Sa longueur a diminué de 800 mètres. C'est la conséquence du changement climatique. On sait exactement ce qu'il s'est passé au cours de ces 30 dernières années. Les glaciers reposent sur un équilibre entre les précipitations solides, la neige, et la fonte et ces 30 dernières années, la fonte a largement augmenté donc les glaciers perdent de la masse et les épaisseurs diminuent.

Est-ce qu'on peut arrêter ce phénomène de fonte ?

C'est très difficile. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi