La Mer de Glace fond à toute vitesse, ces images nous le rappellent

ENVIRONNEMENT - Emmanuel Macron se rendra ce jeudi 13 février sur la Mer de Glace, dans la vallée de Chamonix, pour constater l’impact du dérèglement climatique et annoncer des mesures de protection du Mont-Blanc.

Après un dîner avec des scientifiques experts du climat et de la biodiversité au refuge du Montenvers, situé à plus de 1900 m, il visitera tôt jeudi la Mer de Glace, le célèbre glacier au pied du Mont-Blanc qui a spectaculairement reculé ces dernières années sous l’effet du réchauffement.

La Mer de Glace, l’un des plus grands glaciers français, est un site emblématique des effets du réchauffement climatique, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article. La différence entre les images de la fin du 19e siècle et celles d’aujourd’hui est saisissante.

D’une mer de glace à une mer de roche

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: ce glacier emblématique perd 4 à 5 m d’épaisseur par an, et 30 à 40 m de longueur. Les professionnels qui s’occupent du site expliquent aussi que ces changements attirent les touristes, qui vient constater ici les effets du réchauffement.

En lieu et place d’une épaisse couche de glace qui recouvrait le lit du glacier en 1850, il reste désormais surtout de la roche à nu, même en hiver. Ainsi, les touristes et visiteurs partant à la découverte de ce glacier doivent descendre de plus en plus bas pour atteindre la glace.

Tout au long du parcours pour atteindre la grotte creusée dans la glace, des panneaux indiquent les niveaux des années précédentes. Des indications qui rendent cette fonte à grande vitesse encore plus irréelle.

Selon une étude scientifique suisse, 90% des glaciers alpins pourraient disparaitre d’ici 2100.

À voir également sur Le HuffPost: L’Antarctique enregistre un nouveau record de chaleur

LIRE AUSSI:

Montée des eaux: voici la carte des littoraux français menacés d'ici 2100

Réchauffement climatique: le plan du gouvernement pour "s'adapter"

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.