Menu sans viande à Lyon : "Ce qui est intéressant, c'est d'ouvrir le goût des enfants", explique un nutritionniste

franceinfo
·1 min de lecture

"Ce qui permet de manger de façon saine et équilibrée, c'est d'avoir une diversification maximum des aliments", explique dimanche 21 février sur franceinfo, Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste, après la polémique qui oppose le maire EELV de Lyon Grégory Doucet à son opposition municipale et au gouvernement. L'élu a décidé d'instaurer un menu unique sans viande à la cantine afin de fluidifier le service. Cette mesure temporaire, jusqu'aux vacances de Pâques, a été prise en raison des contraintes de l'épidémie de Covid-19. "Ce qui est intéressant, c'est d'ouvrir le goût des enfants", estime Frédéric Saldmann.

Les oeufs, le poisson ou les pois-chiches

"Si on mange tout le temps la même chose, ce n'est pas bon du tout", souligne-t-il. "Les enfants ont besoin davantage de carburant par rapport à nous. Il leur faut en particulier des protéines, des acides aminés. C'est vrai que la viande en fournit", explique le cardiologue et nutritionniste. "Mais des alternatives existent, comme les œufs, comme le poisson, mais également des protéines comme les pois chiches. Il y a du choix." La difficulté pour l'enfant c'est "qu'il faut qu'il aime ce qu'on lui sert". Un repas végétarien ne va donc pas "empêcher" un enfant de grandir "dans la mesure où il est équilibré". Être végétarien, "n'a rien à voir avec végétalien", rappelle Frédéric Saldmann.

"Pour certains enfants, le repas de la cantine le midi, c'est le principal repas. Donc, il ne faut pas se rater de ce côté-là"

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi