Menton : une oeuvre d'art anti-IVG fait polémique à la Biennale d'art contemporain sacré

Une statue de bronze exposée devant un hôtel de Menton dans le cadre d'une exposition d'art crée des remous dans la ville. Le planning familial réclame son retrait de l'espace public, alors qu'elle est soupçonnée de promouvoir des positions anti-avortement.


Une gigantesque statue de la Vierge en pleurs, aux pieds de laquelle gisent sept bébés morts. La sculpture en bronze, intitulée "Notre-Dame des Innocents", est exposée dans l'un des jardins du Grand Hôtel des Ambassadeurs de Menton, transformé en galerie d'art dans le cadre de la Biennale d'art contemporain sacré.

Mais l'oeuvre, présentée lundi, est vivement critiquée dans la ville des Alpes-Maritimes, rapportent nos confrères de Franceinfo. Cette sculpture qui s'avère être une commande de la directrice de l'hôtel des Ambassadeurs est accusée d'être profondément anti-IVG.

"Un enfant est un don de Dieu"

En effet, l'artiste néerlandaise admet que sa sculpture entend symboliser "l'amour de la vie". Sur la sculpture, certains des bébés sont représentés avec leur cordon ombilical; et le carton de présentation de l'oeuvre indique que celle-ci a pour "vocation" d'aider "les femmes qui ont avorté et se repentent (...) les familles qui ont des problèmes avec leur progéniture", afin que celles-ci "trouvent dans cette Vierge de l'écoute, de l'affection et du pardon."

"Un enfant est un don de Dieu. La Vierge pleure car (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :