Mennecy : la mère et le beau-père mis en examen après la mort du petit Younes

Nicolas Goinard
Mennecy. Younes Minguy est mort le 1er octobre après trois jours de coma

L’enfant de 2 ans est décédé le 1er octobre. Il avait été retrouvé, trois jours plus tôt, gisant sur le sol de sa chambre.


Les gendarmes de la brigade de recherches d’Evry ont laissé se dérouler les obsèques du petit Younes, qui aurait eu 3 ans le 2 janvier prochain. Puis, mardi, ils ont interpellé la mère de l’enfant ainsi que son compagnon et les ont placés en garde à vue où ils ont été entendus à plusieurs reprises pendant 48 heures.

Ce jeudi, ils ont été déférés au tribunal d’Evry. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour violences habituelles ayant entraîné la mort puis le couple a été mis en examen par un juge d’instruction. Le juge des libertés et de la détention (JLD) devait statuer sur leur potentielle incarcération dans la soirée ce jeudi.

Traces de brûlures

Ils sont soupçonnés d’avoir causé la mort de l’enfant. L’autopsie pratiquée en début de semaine dernière a révélé des traces suspectes sur la petite dépouille et mis à mal la version du beau-père qui, dans un premier temps, avait expliqué aux enquêteurs que Younes avait chuté de son lit pliant. Or, les blessures correspondaient davantage à une chute d’une hauteur de deux mètres. Des traces de brûlures et des bleus ont été notés par le médecin légiste sur le corps.

Le père de l’enfant a déposé plainte pour homicide volontaire le 2 octobre « pour savoir ce qui est réellement arrivé. » Il explique que sa fille de 5 ans lui a raconté que le beau-père de Younes était régulièrement violent avec lui. Elle a également été auscultée par le médecin de l’Unité de consultations médico-judiciaires (UCMJ) qui n’a décelé aucune trace de coups ou cicatrice.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Mennecy : la mère et le beau-père de Younes placés en garde à vue
Forêt de Sénart : l’ONF met fin aux coupes rases
Un site pour tout savoir sur l’arrivée de la fibre dans le Sud Essonne
Essonne : préavis de grève illimitée au Siredom
Essonne : de gros retards dans la distribution du courrier

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages