"Menaces" et "violences psychologiques" : Eric Dupond-Moretti visé par une plainte

·1 min de lecture

Eric Dupond-Moretti de nouveau dans la tourmente. Ce mardi 21 septembre, l’une de ses collègues du barreau, Me Nathalie Tomasini – avocate de Jacqueline Sauvage –, a décidé de porter plainte contre le Garde de Sceaux pour “violences psychologiques” mais aussi en raison de “menaces” comme le rapporte Le Point. Le Huffington Post, en possession d’informations plus complètes, détaille la plainte de l’avocate.

Les faits se seraient déroulés entre le 10 et le 14 février 2020. Me Nathalie Tomasini défendait alors la famille d’une femme tuée par son conjoint. À la Cour d’assise d’Evreux, l’avocate doit défendre ses clients face à Eric Dupond-Moretti – pas encore nommé ministre – qui lui, défend l’accusé. Pendant ce procès, le ténor du barreau aurait “tenu des propos extrêmement dénigrants et violents.”

L’avocate se souvient : le Garde des Sceaux les aurait traitées, elle et ses clientes féminines : d’”hystériques”, de “saloperies de pu***”, de “honte du barreau” et de “commerçantes de malheur”. Des injures qui auraient été entendues par plusieurs personnes, dont certains membres de la famille de la victime que Me Nathalie Tomasini défendait. À ces mots se serait ajoutée, le deuxième jour du procès, une menace physique “au moyen du poing levé” selon la plaignante. Mais le ministre de la Justice nie fermement ces accusations.

Nathalie Tomasini espère une “reconnaissance du préjudice” qu’elle aurait subi ainsi que “des sanctions” à l’encontre du ministre de la Justice. Au Huffington Post, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jacques Dutronc en pleine forme : son fils Thomas annonce une bonne nouvelle !
VIDEO - Christophe Castaner mouché sur Eric Zemmour : "C'est vous qui en avez parlé !"
Märtha Louise de Norvège : une princesse pas comme les autres
VIDÉO - Florent Pagny taquiné par sa femme Azucena sur son look : "Je me faisais traiter de Vache qui rit"
Flashback - Lauryn Hill malmenée par les Fugees : "Tant qu'elle n'aura pas subi d'examen psychiatrique…"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles