Menaces russes : la France est-elle suffisamment protégée en cas d'attaque nucléaire ?

© EUROPE 1

Le général Jean-Paul Paloméros, ancien chef d'état-major de l'armée de l'air française et ancien commandeur suprême de l'Otan, était l'invité de Thierry Dagiral ce dimanche matin sur Europe 1. À l'occasion de la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale, le général est revenu sur le confit actuel en Ukraine, et les capacités de la France pour se protéger.

Ce dimanche, la France commémore la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), soit la veille de la célébration en Russie de la victoire contre le nazisme. Le président russe a prévu un grand défilé, qui sera l'occasion d'une démonstration de force, alors que l'invasion de l'Ukraine s'enlise. Vladimir Poutine aura une nouvelle occasion d'adresser des avertissements, après que la Russie a plusieurs fois brandi la menace nucléaire. "Cela fait partie de ce qu'on appelle la gesticulation dans le langage militaire. On montre sa puissance, souhaitons-le, pour ne pas devoir s'en servir", analyse le général Jean-Paul Paloméros, ancien commandeur suprême de l'Otan, au micro d'Europe 1.

Les menaces russes laissent planer un doute sur le risque nucléaire

La parade russe prendra place sur la place Rouge et selon le ministère russe de la Défense, il devrait y avoir l'"avion de l'Apocalypse", un bunker volant conçu pour transporter le chef du Kremlin en cas de guerre nucléaire. Mais le général reste rassurant face au risque nucléaire.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"La France a une dissuasion nationale indépendante et notre concept, c'est que la dissuasion doit dissuader. Ce n'est pas une arme d'emploi. Les Russes laissent planer ce doute. C'est ça qui est un peu embêtant. (…) Mais on a du mal à voir l'intérêt de toute frappe nucléaire, fût elle de moindre intensité. Ça déclencherait un phénomène en cascade qui serait très difficile à arrêter...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - À Marioupol, la menace d’un assaut final de l’armée russe plane

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles