Menaces de mort sur internet : "Il faut que la peur change de camp, que cette impunité cesse", estime Zineb El Rhazoui

franceinfo
Cette ancienne journaliste de "Charlie Hebdo" reçoit quotidiennement des messages haineux. Elle a assisté mercredi au procès d'un jeune homme, qui avait proféré des menaces de mort sur Twitter contre elle.

"Il faut que la peur change de camp, il faut que justice se fasse, il faut que cette impunité cesse", a déclaré jeudi 4 juillet sur franceinfo Zineb El Rhazoui, ex-journaliste de Charlie Hebdo, après le procès mercredi d'un jeune étudiant en école de commerce de 20 ans qui a proféré des menaces de mort contre elle. Le procureur a requis contre lui huit mois de prison avec sursis, le jugement sera rendu le 10 juillet.

franceinfo : Combien de menaces de mort avez-vous reçu après cette émission sur CNews où vous avez dit que "l'islam doit se soumettre aux lois de la République, à l'humour, à la raison à la critique (…) comme toutes les autres religions" ?

Zineb El Rhazoui : D'innombrables menaces de morts, des milliers de commentaires dont beaucoup étaient des commentaires insultants à contenu raciste, voire des menaces caractérisées de mort comme celles qui ont été évoquées lors du procès qui s'est tenu hier [mercredi 3 juillet]. Vous savez, ceux qui profèrent des contenus de haine sur les réseaux sociaux ne brillent pas par leur courage. On peut me reprocher mes propos ou pas, mais je les tiens la tête haute, à visage découvert, sous ma vraie identité, ce qui n'est pas le cas de ceux qui me menacent. Si ces personnes sont en France, il est possible de parvenir jusqu'à elles.

Vous avez assisté au procès mercredi de cet étudiant de 20 ans, qui avait écrit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi