Menaces, intimidations, outrances... Qu'est-ce que la Ligue de Défense Noire Africaine ?

·2 min de lecture

Alors que la France déplore le décès de deux militaires, survenu le samedi 2 janvier 2021 au Mali, les activistes de la Ligue de Défense Noire Africaine affirment ne pas « regretter la mort » de ces soldats, les qualifiant de « terroristes militaires français ». Un groupuscule qui collectionne les excès depuis 2018.

La France est à nouveau endeuillée avec la mort de deux militaires de la force antidjihadiste française Barkhane au Mali le samedi 2 janvier 2021. Leur véhicule a été « l'objet d'une attaque à l’engin explosif improvisé lors d’une mission de renseignement » a précisé l’Élysée. Florence Parly, ministre des armées, rendra hommage ce mardi 5 janvier aux deux militaires du premier régiment de chasseurs ainsi qu'à un troisième, blessé.Un groupuscule refuse de partager cette émotion : la Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA) qui a assumé dans un tweet « ne pas regretter la mort de ces militaires qui n’auraient pas dû protéger au Mali les intérêts économiques de la bourgeoisie criminelle française menée par Bolloré ».La LDNA ne pas regrette la mort de ces militaires qui n’auraient pas dû protéger au Mali 🇲🇱 les intérêts économiques de la bourgeoisie criminelle française menée par Bolloré. Il est temps de ramener les soldats en France. Les africains , les maliens se débrouilleront seuls. #LDNA— Ligue de défense Noire Africaine (@LDNAOFFICIEL) January 3, 2021 « Afrodescendants révolutionnaires »Fondée en 2017, et active depuis 2018, la LDNA est une...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Deux militaires français tués au Mali : la menace permanente des engins explosifsTunisie : un chanteur menacé de mort pour avoir chanté la paix avec un IsraélienIncendies, menaces de mort contre le maire : près de Lyon, Bron sous tension"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?Des menaces islamistes contre la France jusqu’en Corée du Sud