Menaces, copier-coller, tambouille : le tour de France des boulettes de LREM aux municipales

La campagne des élections municipales a tourné au cauchemar pour LREM, dont certains candidats ont multiplié les boulettes.

A Rennes, la candidate copie le logo du club de foot… qui proteste

L’équipe de Carole Gandon s’était pourtant donnée du mal dans la dernière ligne droite ! La candidate LREM à Rennes et ses colistiers avaient tourné une vidéo dans laquelle ils reprenaient le code graphique du Stade rennais, à la manière d’une équipe de foot. Le clip, diffusé mardi, reprenait même le logo du club de Ligue 1 en y associant ce mot d’ordre : « Votez Gandon ». Mais face à cette démonstration de force en rouge et noir, le Stade rennais a surtout vu rouge, et s’est insurgé illico d’une « utilisation usurpée de son image ». Les footballeurs du dimanche ont rapidement et piteusement retiré leur vidéo.

A Bordeaux, un ex-FN s’est incrusté sur la liste

Investi à Bordeaux où il défie le successeur d’Alain Juppé à la mairie, Thomas Cazenave, un énarque proche d’Emmanuel Macron, n’a visiblement pas fait de recherches fouillées sur ses coéquipiers. Sur sa liste figure en 63e position un certain Vincent Bois, présenté comme un ancien militant MoDem. Problème : aux municipales de 2014, l’intéressé pointait en 7e position sur la liste… du Front national ! Cazenave a fait savoir début mars qu’il écartait de son équipe cet embarrassant camarade, mais il ne peut pas le rayer officiellement de sa liste, puisque celle-ci est déjà déposée en préfecture et ne peut plus être modifiée. Une tuile dont se serait bien passé le candidat macroniste, qui n’a jamais décollé dans les sondages depuis qu’il s’est lancé à la conquête de la cité girondine avec le soutien de LREM, mais pas du MoDem, partenaire du maire sortant. De là à recycler des troupes de Marine Le Pen...

Lire la suite