Menace terroriste : Gérald Darmanin annonce que "six attentats ont été déjoués depuis l'an dernier"

Gérald Darmanin lors d'une interview sur BFMTV le 2 septembre 2022 - BFMTV

Après le procureur national antiterroriste, le ministre de l'Intérieur met à son tour en garde contre une menace terroriste croissante. Sur BFMTV, Gérald Darmanin indique que "six attentats ont été déjoués depuis l'an dernier".

"L’inquiétude est forte", concède le ministre de l'Intérieur dans une interview accordée ce vendredi à BFMTV. Depuis l'an dernier, "six attentats ont été déjoués par les services de renseignements", annonce Gérald Darmanin, tandis que deux ont été effectivement commis sur le territoire, souligne-t-il.

L'ensemble de ces faits répond d'une menace endogène, c'est-à-dire "qui vient de l'intérieur", précise le ministre.

"Il s'agit d’individus autoradicalisés, sans liens avec une organisation terroriste extérieure, et qui passent à l’acte avec des armes non-complexes, comme des couteaux. Parmi eux, un seul était fiché S, les autres n'étaient pas connus des services de renseignement", détaille-t-il.

"De plus en plus de signalements"

Et d'ajouter : "Cela concerne souvent des individus radicalisés en quelques semaines, atteints de troubles psychiatriques et qui ont basculé. Beaucoup sont jeunes, parfois en désœuvrement. Ce sont des individus très difficiles à repérer."

Le ministre de l'Intérieur insiste donc, cette menace endogène constitue le risque "principal" en matière de terrorisme. Toutefois, Gérald Darmanin l'admet : "Nous avons de plus en plus de signalements" concernant des menaces venant de l'extérieur. "Nous considérons qu’il y a des faits concordants qui poussent à penser que cette menace peut revenir sur le territoire français comme nous l'avons connue pour le Bataclan", prévient-il.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Terrorisme : Jean-François Ricard, chef du parquet National Antiterroriste, n'exclut pas "une action projetée"