Menacée de viol sur Instagram, Priscilla Betti réplique et reçoit le soutien de personnalités

·1 min de lecture

Les réseaux sociaux sont capables du meilleur comme du pire. En ce qui concerne Priscilla Betti, le pire vient d’avoir lieu. Sur Instagram, un compte dont le titre appelait à la violer rassemblait peu d’abonnés mais marquait au fer rouge l’artiste. Sur son fil Instagram, Priscilla Betti a capturé une image du compte en légendant ainsi sa photo : « Toi. A priori. Et tes 18 abonnés aussi. Toi qui, en venant commenter ma photo, assumes publiquement avoir envie de me violer. Toi qui par ton acte consenti banalises le viol. Le viol. Celui qui détruit tant de personnes, tant de corps, tant d’âmes, tant de sourires. Tant de vies. Toi qui banalises la violence et qui la revendique. Toi qui banalises la haine et qui l’incite. » Après avoir dénoncé l'attaque auprès de ses 360 000 abonnés, la chanteuse fermait le banc en citant Bernard Weber : « L’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir »

Face à cette publication, bon nombre de personnalités ont réagi. « Mais c’est sérieux ??? », s'est demandé la chanteuse Julie Zenatti. « Je te jure » a répondu la chanteuse visée. « Mais qu’est ce que c’est que cette horreur ? Les gens sont tarés !! Je t’envoie des bisous ma Prissou », a écrit l'ex-participante de la saison 2 de Star Academy, Aurélie Konaté. Egalement choqué, Laurent Ournac a ainsi commenté la publication : « Le niveau des réseaux sociaux et ses dérives doit vraiment nous inquiéter et nous devons signaler systématiquement ce genre de comportement ! ».

Un avis partagé (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Léo, le maître des 12 Coups de midi, se déguise en Céline Dion : le résultat bluffe les internautes
Nicolas Bedos : ce nouveau dérapage qui ne passe pas du tout sur Instagram
Mort de Karima (Fonky Family), voix féminine du tube Bad Boys de Marseille
Covid-19 : cette célèbre chanteuse qui a financé le dernier vaccin contre le coronavirus
Reine (Le meilleur pâtissier) : cette contrainte à laquelle elle ne s'était pas du tout préparée