Menacée de perdre son catalogue HBO, OCS pourrait être rachetée par Canal+

Dans un contexte où l'arrivée d'une offre de WarnerMedia Discovery (WMD) en 2023 pourrait priver OCS de son catalogue HBO, et menacer davantage Canal+ avec un nouvel acteur majeur du streaming en France, le scénario de rapprochement de ces deux acteurs de la télé payante semble de plus en plus être une évidence pour peser dans les négociations avec WMD.

Malgré les difficultés financières de OCS, qui a réalisé en 2020 une perte de 33 millions d'euros, son parc d'abonnés dépassant les 3 millions d'utilisateurs permettrait à Canal+ de consolider son positionnement dans le secteur du cinéma.

Si en 2011, l'Autorité de la concurrence s'était opposée à une fusion entre Canal+ et OCS afin de lancer son offre de télé payante premium, "Variety" affirme que le changement du contexte concurrentiel et de la position de Canal+ sur le marché du streaming aboutirait à une décision favorable au rachat cette fois-ci. "L'Autorité de la concurrence mesure l'importance pour Canal+ de consolider sa position, afin de faire face à des plateformes internationales comme Disney dont le budget dépasse les 30 milliards d'euros", souligne le site américain.

Le deal pourrait inclure Orange Studio

Si la rumeur du rachat de OCS par Canal+ remonte à plusieurs mois déjà, l'avenir de Orange Studio restait flou jusque-là. Selon les informations de "Variety", le rachat inclurait donc également cette filiale qui produit, distribue et vend des films et séries à...

Lire la suite


À lire aussi

Pascal Praud : "La presse qui n'a pas mis le football féminin à la Une pourrait être taxée de sexiste"
Canal+ pourra désormais diffuser des films 6 mois après leur sortie en salle
Canal+ pourra désormais diffuser des films six mois après leur sortie en salles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles