Menacée d'interdiction aux Etats-Unis, TikTok obtient un sursis

·1 min de lecture

L'administration Trump a décidé jeudi de reporter l'application d'un décret qui aurait interdit la plateforme de vidéos légères TikTok sur le sol américain peu après minuit jeudi. Le département du Commerce a indiqué, dans un communiqué, que l'interdiction de la populaire application, propriété du groupe chinois ByteDance et accusée par les Etats-Unis d'espionnage au profit de Pékin, "ne prendra pas effet dans l'attente de nouveaux développements juridiques." Il agit ainsi en conformité avec une décision rendue le 30 octobre par un tribunal fédéral de Pennsylvanie (est).

"Nous sommes impatients de parvenir à une solution", réagit TikTok

Saisie par trois créateurs de contenus de TikTok, la juge Wendy Beetlestone avait alors ordonné à l'administration américaine de ne pas empêcher d'autres entreprises de fournir des services essentiels à la plateforme, comme l'hébergement en ligne. Wendy Beetlestone avait estimé que le décret présidentiel du 6 août présentant TikTok comme une "menace à la sécurité nationale" des Etats-Unis devait être suspendu. Le ministère américain de la Justice a toutefois fait appel jeudi de cette décision. "Nous sommes impatients de parvenir à une solution qui réponde à leurs inquiétudes sur la sécurité", a réagi TikTok dans un communiqué, publié après l'annonce du département du Commerce.

>> LIRE AUSSI - Comment les médias peuvent-ils s'emparer de l'application TikTok ?

TikTok a également déposé en son nom propre la semaine dernière une demande de m...


Lire la suite sur Europe1