Menacé par des narcotrafiquants au Mexique, il devient le symbole de la politique migratoire des États-Unis

C’est un destin symbolique au Mexique. Menacé par des narcotrafiquants, le jeune Claudio fuit à San Diego (États-Unis). Sur place, il parvient à étudier et construire une nouvelle vie. Mais lors d’un Nouvel an, il part revoir des proches de l’autre côté d’une frontière qu’il ne sera jamais autorisé à franchir de nouveau. Par chance, sur place, une association lui vient en aide, lui permet de poursuivre des études et donner une chance à ce vrai talent national. Une anecdote qui en dit beaucoup sur les États-Unis L’histoire de Claudio est une nouvelle preuve des conditions de vie parfois très compliquées pour les personnes qui tentent de migrer vers les États-Unis. Les péripéties qu’il a vécues sont arrivées sous le mandat de Barack Obama. Comme le souligne Armelle Oger, journaliste pour We Demain invitée sur franceinfo mercredi 4 novembre, il y a eu deux millions d’expulsions lorsqu’il était au pouvoir. Une politique migratoire qui a aussi continué de se durcir avec Donald Trump.