Menacé de destitution, Didier Raoult tacle le nouveau patron des hôpitaux de Marseille

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grand habitué des polémiques, le professeur marseillais ne pèse pas ses mots contre François Crémieux. Le nouveau directeur général des hôpitaux publics de Marseille (AP-HM) est là "pour faire le ménage", a accusé lundi Didier Raoult, le directeur de l'IHU Méditerranée Infection, à la retraite fin août et que l'AP-HM ne veut pas prolonger. "Il arrive pour faire le ménage et je fais partie des objets dont il voudrait faire le ménage", a insisté le professeur Raoult, dans un entretien à CNews depuis l'IHU : "C'est le grand copain de Hirsch, et comme j'ai dit ce que je pensais de la gestion de Paris, qui a été absolument épouvantable, il m'en veut beaucoup".

Ex-adjoint de Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP, les hôpitaux publics parisiens, François Crémieux a pris les fonctions de directeur général de l'AP-HM en juillet et a confié au Monde vouloir lancer le processus de recrutement d'un successeur au professeur Raoult. Au 31 août, M. Raoult, promoteur d'un traitement controversé des malades du Covid-19 via une bithérapie associant hydroxychloroquine et azithromycine, sera officiellement à la retraite en tant que professeur des universités-praticien hospitalier.

"J'aurais pu être recruté comme praticien hospitalier contractuel pendant encore deux ans, ça rapporterait plus de deux millions d'euros par an à l'Assistance publique, du fait de mon activité scientifique qui génère de l'argent", plaide M. Raoult, en soulignant que la décision sur sa demande de prolongation sera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : la Grande-Bretagne lance un programme massif de tests d'anticorps
Afghanistan : des compagnies américaines privées réquisitionnées pour évacuer la population
Covid-19 : Israël teste dès le plus jeune âge, la stratégie de la Nouvelle-Zélande menacée
La trouvaille de ces trafiquants pour cacher plus de 50.000 euros
Covid-19 : un nouveau-né décède, sa mère porteuse du virus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles