Le menaçant retour des déficits jumeaux américains

Dans un article publié en 2020, nous avions d'ailleurs montré qu'il existait une relation positive de long terme entre ces déficits : une augmentation d'un dollar du déficit budgétaire américain s'accompagne d'une augmentation de 0,40 dollar du déficit courant américain. Mais le creusement actuel est-il transitoire, comme il a pu l'être ces dernières décennies (voir graphique ci-dessous) ? Ou marque-t-il le début d'une nouvelle phase de dégradation qui pourrait constituer un danger pour les États-Unis, en raison cette fois-ci d'une moindre capacité à mobiliser l'épargne étrangère ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles