« Elle m'en veut » : cette ministre qui n'a pas digéré son face-à-face avec Maïtena Biraben

·1 min de lecture

Cet aveu avait coûté cher à la ministre. En octobre 2014, la ministre de la Culture de François Hollande, Fleur Pellerin, avait admis « sans aucun problème que je n’ai pas du tout le temps de lire », sur le plateau du Grand Journal de Canal+. Face à la journaliste Maïtena Biraben – qui officie désormais sur LCP - elle n’avait pas su citer d’œuvre de Patrick Modiano, qui avait reçu le prix Nobel de Littérature quelques jours plus tôt. Invitée sur RTL le 12 février, la journaliste est revenue sur cette séquence et a déclaré que l’ancienne ministre, aujourd’hui à la tête du fonds d’investissement Korelya, lui en voulait « énormément » pour ce cafouillage littéraire.

Maïtena Biraben, qui assure avoir « beaucoup de respect » pour les politiques et leurs engagements, promet n’avoir pas voulu « se payer » la tête de la locataire de la rue de Valois. Il ne s’agissait pas d’une question piège, selon elle. « Je sais bien que Fleur Pellerin n’est pas une tire-au-flanc, une inculte, une idiote », lance-t-elle, avant de souligner être « sûre qu’elle a lu Modiano, ce n’est pas le sujet ». Elle précise que cette question, a priori anodine, fait d’ailleurs partie de son « métier » de journaliste. Aujourd’hui encore, elle « continue de penser qu’une ministre de la Culture devrait avoir le temps de lire ».

Une autre séquence avait fait date, concernant Fleur Pellerin. Dans le documentaire Un temps de président, du réalisateur Yves Jeuland, une scène montrait le président de la République de l’époque (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Il a aimé" : François Hollande et son dîner improbable avec Maïtena Biraben
Marine Le Pen : « J'aurais voulu qu'elle l'emplâtre », un proche se lâche sur Gérald Darmanin
VIDÉO - Victoires de la Musique 2021 : le tendre hommage de Lou Doillon à sa mère Jane Birkin
PHOTO - Karine Ferri : ce petit moment de détresse pris avec humour
Laeticia Hallyday : la déclaration d'amour à Grégory Boudou, son frère pas apprécié par Johnny Hallyday