« Je m'en moque » : la petite sœur d'Amel Bent n'a plus peur des comparaisons

·1 min de lecture

Lorsqu'on se lance dans un domaine où un membre de sa famille excelle, les comparaisons sont inévitables. Le 3 novembre dernier, May, de son vrai prénom Mélissa, dévoilait son premier EP Eté 2018, sur lequel elle a travaillé d'arrache-pied. Mais la petite sœur d'Amel Bent tient à le faire savoir, les comparaisons ne la dérangent plus. "Il y a quelques années, j'en étais effrayée. J'avais peur qu'on dise que j'étais pistonnée. J'ai eu cette étiquette de 'sœur de' toute ma vie. Aujourd'hui, je m'en moque. Je suis tellement fière du travail d'Amel. Et puis, musicalement, on est à l'opposé. Du coup, je n'ai plus peur de cette comparaison. Une personne qui écoutera ma musique comprendra que nos univers sont totalement différents, même si nous avons une sensibilité qui se rapproche", a-t-elle confié à Sudpresse.

Une maturité qui force le respect, alors que la jeune chanteuse de 27 ans avait tenu à remercier sa sœur sur sa page Instagram, le jour de la sortie de son EP. "Elle m'a inspirée avant que je ne sache chanter, elle m'a protégée quand j'allais m'égarer, elle m'a forgée dans l'ombre à être indépendante, forte et authentique, tout comme elle l'est... Elle m'a aussi... torturée en studio pour que tout soit parfait", avait-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Si May a exprimé toute l'admiration qu'elle portait à sa sœur, Amel Bent quant à elle n'a également pas tari d'éloges sur la jeune artiste, dont elle est si fière. "Quelle immense fierté et quelle émotion de pouvoir enfin (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - « Nicolas Sarkozy a un sex-appeal de folie » : Carla Bruni enviée
"Les Français font plus de câlins" : blague coquine sur BFMTV
Jean Castex "en a ras-le-bol des ministres qui jouent des coudes" : il hausse le ton
PHOTOS - Sophie Marceau a 54 ans : le temps n'a pas d'emprise sur elle
Melania Trump a-t-elle fait pistonner son fils Barron pour qu'il entre dans les meilleures écoles privées ?