"Je m'en contrefous" : Olivier Véran piqué au vif, s'agace

·1 min de lecture

Les comparaisons entre la campagne de vaccination en France et celle des autres pays européens agacent tout particulièrement Olivier Véran. Et le ministre des Solidarités et de la Santé ne s’est pas privé de le faire savoir lors du débat à l’Assemblée nationale, ce 1er avril, comme l’a rapporté le Huffington Post deux jours plus tard. “Je me contrefous de savoir s’il y a trois pays, cinq pays ou huit pays qui ont plus vacciné”, a-t-il affirmé, après avoir été critiqué par l’opposition sur la vitesse de vaccination contre le Covid-19 en France, comparée à celles des pays voisins. En janvier dernier, pourtant, le médecin neurologue de profession avait lui-même justifié une prochaine accélération de la stratégie vaccinale française après avoir évalué leur rapidité de vaccination. “Le rythme de croisière de la vaccination en France va rejoindre celui de nos voisins dans les prochains jours”, avait-il assuré sur les ondes de RTL.Lors de la deuxième phase du plan vaccinal réservée aux plus de 75 ans au sein de l’Hexagone, le 26 janvier dernier, Olivier Véran avait claironné à l’Assemblée nationale, selon BFMTV : “Hormis l’Angleterre, la France est le pays qui vaccine maintenant au rythme le plus soutenu d’Europe.” Soucieux du quantitatif, l’homme politique s’était même réjoui d’une égalité quasi parfaite avec les pays voisins le 22 mars dernier, comme l’a précisé le Huffington Post : “À ce jour, la France a vacciné 10,8 habitants pour 100.000 habitants majeurs, tandis que l’Espagne (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Comme Olivier Véran et Coralie Dubost, ils ont trouvé l'amour dans leur parti politique
Cynthia Sardou évoque le terrible drame qu'elle a subi : « Mon père en a beaucoup souffert »
Alain Françon poignardé en pleine rue : un homme arrêté reconnaît les faits
VIDÉO - "Ni aigreur, ni revanche" : Danièle Gilbert a digéré son éviction de la télé en 1981
Patrick Juvet : cette dernière reprise en main qui n'aura pas suffi