Qui sont les membres africains du nouveau conseil de surveillance de Facebook ?

Falila Gbadamassi

Les internautes pourront désormais contester les décisions relatives au contenu sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram auprès d’une structure indépendante. Les vingt premiers membres du conseil de surveillance, annoncé depuis quelques mois par le patron de Facebook Mark Zuckerberg, sont connus depuis le 6 mai 2020. Leur mission : statuer sur le contenu qu'ils doivent autoriser ou supprimer, conformément à la liberté d'expression et au respect des droits de l'Homme. Les décisions du conseil doivent être exécutées par Facebook qui ne peut démettre ses membres. Le conseil étant indépendant de l’entreprise.

L'ancienne Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt, l'avocate colombienne Catalina Botero-Marino, les constitutionnalistes américains Jamal Greene et Michael McConnell forment le quatuor qui assure la présidence du conseil de surveillance. Membres actifs de la société civile, prix Nobel, anciens dirigeants, journalistes ou encore anciens juges composent ce conseil de surveillance, totalement paritaire, qui à terme devrait comprendre quarante personnes. Parmi elles, Afia Asantewaa Asare-Kyei, Julie Owono et Maina Kiai,oi originaires du continent africain. Portraits express.

Afia Asantewaa Asare-Kyei

Avocate, spécialiste des droits de l’Homme, elle a la double nationalité sud-africaine et ghanéenne. Basée au Sénégal, Afia Asantewaa (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi