Un membre des Gardiens de la révolution tué à Ispahan, dans le centre de l'Iran

AFP - ATTA KENARE

Selon l'agence officielle Irna, un membre des Gardiens de la révolution a été tué dans la ville d'Ispahan, alors que le mouvement de contestation semble marquer un certain essoufflement.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Les médias officiels n'ont pas donné de détails sur le grade de ce membre des Gardiens de la révolution. Mais il a été tué de plusieurs balles dans la ville d'Ispahan, située dans le centre du pays.

Ces dernières semaines, plusieurs membres de l'armée d'élite iranienne ont été tués par balle dans plusieurs villes du pays. Selon les autorités, entre 50 et 70 membres des forces de l'ordre ont été assassinés ces dernières semaines par des hommes armés.

Dans le même temps, les organisations de défense des droits de l'homme font état de plusieurs centaines de manifestants tués dans le même temps. Un chiffre qui a été démenti par le pouvoir.

Pratiquement tous les jours, les médias iraniens font état de saisies de plusieurs centaines d'armes en provenance du Kurdistan irakien.

D'ailleurs, l'armée de terre des Gardiens de la révolution a renforcé considérablement ses troupes à la frontière pour empêcher la contrebande d'armes, mais aussi pour contrôler plusieurs villes du Kurdistan qui ont connu des manifestations importantes ces dernières semaines.

Les Gardiens de la révolution ont également mené des frappes contre les bases des groupes armés kurdes iraniens au Kurdistan d'Irak pour empêcher toute infiltration en Iran.

Enfin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a annoncé que l'Iran refusait toute coopération avec l'enquête internationale décidée par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies sur la répression du mouvement de contestation.


Lire la suite sur RFI