Melvyn Jaminet, épinglé pour des propos racistes dans une vidéo, mis à l’écart du XV de France

Melvyn Jaminet (en blanc) a été mis à l’écart du XV de France le 7 juillet 2024 après ses propos racistes.
ARNAUD FINISTRE / AFP Melvyn Jaminet (en blanc) a été mis à l’écart du XV de France le 7 juillet 2024 après ses propos racistes.

RUGBY - « Le premier Arabe que je croise sur la route, je lui mets un coup de casque. » Ces propos ouvertement racistes ont été prononcés par le rugbyman de l’équipe de France Melvyn Jaminet dans une vidéo qui a fait surface ce dimanche 7 juillet. Ils lui ont valu d’être suspendu du XV de France.

Aucune indication ne permet de savoir quand a été tournée cette vidéo publiée dans sa story (images éphémères) Instagram et depuis supprimée. Mais elle a été abondamment partagée ce dimanche, notamment par le député LFI Sébastien Deloglu comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Sur les images, Melvyn Jaminet visiblement ivre dit : « Il y a ma daronne qui me demande si j’ai fait la fête. » Quelques secondes plus tard, il ajoute sur un ton agressif : « « Je te jure, le premier Arabe que je croise sur la route, je lui mets un coup de casque, je lui mets un coup de casque ! Je te le dis, je lui mets un coup de casque, un coup de casque, je lui mets. »

Dimanche dans la soirée Melvyn Jaminet s’est dit « profondément désolé et honteux ». « Je tiens à m’excuser auprès de tout le monde. Je comprends que cela ait pu blesser et offenser de nombreuses personnes, et je tiens à dire clairement que ces propos ne reflètent en aucun cas mes valeurs ou celles de l’équipe de France de rugby », a-t-il ajouté sur son compte Instagram.

« Le racisme, sous toutes ses formes, est inacceptable et va à l’encontre de tout ce en quoi je crois. Je comprends la sanction de la FFR et me tiens à leur disposition afin de mettre la lumière sur cette affaire », conclut-il dans sa story.

Enquêtes internes ouvertes au RCT et à la FFR

Le Racing Club de Toulon, où Melvyn Jaminet joue quand il n’est pas avec l’équipe de France, « condamne et se désolidarise » de ces propos et a indiqué avoir ouvert une enquête interne.

Un peu plus tard, la fédération française de rugby a annoncé que l’arrière français était « mis à l’écart » du groupe, qui est parti la semaine dernière pour l’Amérique du Sud. « Une enquête interne est en cours pour faire toute la lumière sur la tenue de ces propos d’une extrême gravité et prendre les mesures appropriées », est-il encore écrit.

Âgé de 25 ans, Melvyn Jaminet est en équipe de France depuis 2021. Il a depuis été sélectionné 20 fois.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Euro-2024 : Merih Demiral dans le viseur de l’UEFA après un geste controversé pendant Autriche-Turquie

Brésil : ce contrôle de police musclé visant des ados noirs vire à la brouille diplomatique