Melania Trump, victime d'un poisson d'avril très, très douteux

·1 min de lecture

Chaque 1er avril apporte avec lui sa vague de poissons d'avril plus ou moins amusants. Ce jeudi 1er avril, Melania Trump a fait les frais de cette tradition, en se retrouvant malgré elle au cœur d'une fake news sur Twitter. Un utilisateur di réseau social a affirmé que l'ancienne First Lady, désormais installée avec son mari à Mar-a-Lago, en Floride, avait divorcé de Donald Trump. Le tweet s'accompagne de documents censés prouver la séparation pure et définitive entre les deux anciens locataires de la Maison Blanche. Pour autant, il n'est pas nécessaire d'avoir brillamment réussi ses études de droit pour comprendre que ces "preuves" sont en réalité à l'initiative de faussaires.

En effet, les documents postés sur Twitter par un certain Skeptical Brotha présentent plusieurs éléments démontrant leur invraisemblance : le nom de jeune fille de Melania, née Knauss, est inscrit avec un seul "S" tandis que le communiqué de presse n'a en rien l'apparence d'un document officiel, les termes évoqués ayant tout l'air d'être une vaste plaisanterie. Parmi les explications attribuées à Melania Trump, récemment victime de cyberharcèlement sur Twitter, on retrouve des phrases telles que "Il est temps d'empocher le pognon avant qu'il ne soit saisi par les créanciers ou le ministère de la Justice" ou encore "c'était l'honneur de toute une vie de servir en tant que Première dame et ce sera un plus grand plaisir de voir la mise en examen de Donald à distance"… Une blague potache en somme, qui aura tout (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Juan Carlos d'Espagne : un lourd mystère autour de la mort de son frère
Laeticia Hallyday a laissé un drôle de souvenir aux habitants de Marnes-La-Coquette
Mort de Gérard Filipelli : le dernier des Charlots très ému
Jeane Manson livre un message symbolique après les accusations de Coline Berry
VIDÉO - Pascal Praud très énervé contre Emmanuel Macron : « 7/20, vous êtes bien gentil »