Melania et Donald Trump : la ruine et la prison en ligne de mire?

·1 min de lecture

Perdre cette élection, Donald Trump ne se le pardonnerait pas. Avec son énergie inépuisable et son ego surdimensionné, le 45ème président des États-unis ne pourrait surmonter cet échec. Pour l’heure, aucun vainqueur n’a été déclaré. Le dépouillement avance au compte-gouttes. Mais l’ancien vice-président démocrate le devance d’une courte avance. Si sa victoire se confirme, le milliardaire pourrait ne pas plier bagages de la Maison-Blanche. Nos confrères de CNN relatent qu’il n’aurait, d’ailleurs, pas préparé de discours en cas de défaite. Et qu’il “a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de concéder l’élection”. Derrière ce comportement de mauvais perdant se cacherait, en réalité, des ennuis juridiques. Dans une interview accordée au New Yorker, sa nièce Mary Trump a annoncé la couleur : “Il sait que s’il ne reste pas en fonction, il aura de sérieux problèmes”. D’après elle, le magnat de l’immobilier sera “poursuivi”. “Cela semble presque indéniable vu à quel point sa carrière criminelle est longue et étendue.”

Selon Timothy Snyder, un professeur de Yale qui a étudié la carrière de Donald Trump de près, il ne peut se permettre une telle défaite. “L’office présidentiel est ce qui (le) maintient hors de la prison et de la pauvreté”, a-t-il déclaré au New Yorker. Ces quatre dernières années, l’homme politique de 74 ans a su esquiver à la destitution. Le chef de l’État sortant était accusé d’abus de pouvoir et d’obstruction au Congrès dans l’affaire de l’“Ukrainegate”. Celui qui se (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jane Birkin : cette autre tragédie qui a précédé la mort de sa fille Kate Barry
Le saviez-vous ? Le prince Charles est sorti avec la sœur de Diana avant leur mariage
Elizabeth II : ses avocats éclaboussés par des accusations d’antisémitisme et de sexisme
Melania Trump : la First Lady et la famille du président en “ont assez de la Maison Blanche”
Flashback - Le jour où Diana a découvert la liaison de Charles