Melania et Donald Trump désavoués : quand vont-ils quitter la Maison-Blanche ?

·1 min de lecture

Ces derniers jours, les Américains retenaient leur souffle : qui remportera l’élection présidentielle américaine ? Avec 290 grands électeurs au compteur, ce samedi 7 novembre, Joe Biden est élu 46ème président des États-Unis. Le 20 janvier 2021, le candidat démocrate de 77 ans s’avancera pour prêter serment de défendre la Constitution, et succèdera Donald Trump. Le jour de la passation de pouvoir, il investira également le Bureau ovale de la Maison-Blanche. Ce même jour, le chef de l’État sortant devra alors plier bagages de l’office présidentiel. Comme l’avait fait Barack Obama, il y a trois ans.

Il faut remonter au... 20 janvier 2017. Donald Trump prête serment en tant que 45e président des États-Unis. Quelques kilomètres plus loin de la cérémonie, des dizaines d’employés de la résidence s’activent dans la Maison-Blanche. Aidés de quelques entrepreneurs, ils s’empressent d’installer le magnat de l’immobilier dans sa nouvelle demeure. Et ce, sans ne jamais compter sur le soutien des déménageurs. “Les déménageurs professionnels peuvent décharger leur camion, mais c'est tout. Pour des raisons de sécurité, seuls les employés de la résidence peuvent déplacer les objets dans la Maison-Blanche”, expliquait un ancien chargé d’équipe au Washington Post. Ce déménagement - connu sous le nom de “transfert des familles” - n’aura pris que cinq heures. Les affaires de l’ancien président avaient été remplacées par les meubles et les aliments préférés du nouvel occupant. Mais Donald Trump laissera-t-il (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kamala Harris : son mari va devenir le premier « Second Gentleman » à la Maison-Blanche
PHOTOS - Albert et Charlène de Monaco unis et émus à Nice pour rendre hommage aux victimes
Joe Biden élu président : qui est Jill Biden, son épouse et nouvelle First Lady ?
Kamala Harris marque l’Histoire : zoom sur la 1ère femme noire vice-présidente des États-Unis
Marlène Schiappa : cette énorme bourde qui a fait de Nicolas Sarkozy et Zinedine Zidane des “immigrés”