Mel B défigurée : le message poignant de la chanteuse des Spice Girls dans son nouveau clip

·1 min de lecture

Le nouveau clip de Fabio D’Andrea où l’héroïne est Mel B, l’ancienne Spice Girl, traite des violences conjugales. Un sujet épineux que connaît malheureusement bien l’artiste qui avait accusé son ex-mari Stephen Belafonte de violences à son égard. Une expérience traumatisante qui l’a amenée à être fermement engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Sur Instagram, Mel B explique que "c'est la vidéo la plus puissante et la plus brute [qu’elle n’a] jamais faite ".

La chanson intitulée Love Should Not Hurt (l'amour ne devrait pas faire mal) est mise en images à l’aide d’une vidéo mettant en scène Mel B étant assénée de coups. Les premières images sont parlantes. Une femme court pour échapper à son mari, dans leur propre maison. Etranglements, coups de poing au visage et dans le ventre, cris ou encore représentation du couple parfait pour donner le change y sont représentés dans cette vidéo de cinq minutes.

"C'est ce à quoi ressemblent les violences domestiques derrière les faux sourires et les baisers manipulateurs. Traumatisant, laid et destructeur. Ça se passe partout et à l'abri des regards, à l'échelle locale et nationale, avec des incidents de violences domestiques en hausse de 9% au cours du confinement. Je l'ai vécu et d'autres femmes m'ont raconté leurs histoires, de ces mains qui les étranglaient et de leurs moindres faits et gestes surveillés. Cette vidéo est ma réalité, la leur et celle que beaucoup tentent encore de cacher. Des femmes sont tuées toutes (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTOS HPI : ces célébrités qui ont la même particularité qu'Audrey Fleurot dans la série de TF1
Pierre-Jean Chalençon payé pour envoyer des vidéos personnalisées : Bertrand Chameroy se moque de lui
Palmashow : comment David Marsais s’est fait virer de McDonald’s
Alessandra Sublet confirme sa rupture avec Jordan Deguen, après "deux ans et demi" de relation
Akhenaton : son coup de gueule après l’annulation des concerts-tests à Marseille