Les meilleurs endroits pour bâtir une ville sur la Lune et chercher la vie sur Mars

Sur la Lune, la température peut monter jusqu’à 127 °C le jour — qui dure l’équivalent de 15 jours terrestres. Et descendre jusqu’à -173 °C la nuit — qui dure aussi environ 15 jours terrestres. Des conditions extrêmes que les futurs colons humains pourraient bien ne pas avoir à affronter. Se basant pour des données renvoyées par la mission Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO, Nasa) et des modélisations informatiques, des chercheurs de la Nasa avancent en effet qu’il pourrait exister sur la Lune, des dépressions thermiquement stables. Des sites dans lesquels la température resterait en permanence autour de 17 °C.

Les dépressions dont il est question ici ont été découvertes en 2009. Au moins 16 des plus de 200 déjà observées depuis correspondraient à des tunnels de lave — qui se forment après disparition d’une coulée de lave — effondrés. Et deux des plus importantes — voire trois — semblent mener directement vers des sortes de grottes dans lesquelles la température serait également remarquablement stable et qui pourrait en plus offrir aux futurs colons un abri contre les radiations nocives notamment.

« Sur Terre, les êtres humains ont d’abord vécu dans des grottes », souligne David Paige, le responsable des mesures de températures réalisées à partir des données de LRO, dans un communiqué de la Nasa« Nous pourrions y revenir à l’occasion de l’exploration de la Lune ». Cela permettrait d’économiser l’énergie nécessaire autrement à chauffer ou à rafraîchir les futures bases.

Ici, la dépression de Marius Hills vue par la mission Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO, Nasa) avec trois éclairages très différents. Au centre, avec le Soleil au-dessus, pour une vue imprenable sur le sol. La dépression a une profondeur d’environ 34 mètres et une largeur de 65 sur mètres. © Nasa, GSFC, Université de l’État de l’Arizona
Ici, la dépression de Marius Hills vue par la mission Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO, Nasa) avec trois éclairages très différents. Au centre, avec le Soleil au-dessus, pour une vue imprenable sur le sol. La dépression a une profondeur d’environ 34 mètres et une largeur de 65 sur mètres. © Nasa, GSFC, Université de l’État de l’Arizona

De la vie dans les tunnels de lave

Sur Terre, des chercheurs de l’université de Caroline du Sud (États-Unis), notamment, viennent d’ailleurs de découvrir, dans des

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles