Meghan Markle : leur sécurité fait déjà polémique après le départ de Harry pour le Canada

Depuis qu'ils se sont mis en retrait de la famille royale, Meghan Markle et le prince Harry sont encore plus sous le feu des critiques. Désormais, c'est leur sécurité qui est critiquée, surtout depuis le départ du duc de Sussex pour le Canada. Pour le moment, aucun accord sur la sécurité de Harry, Meghan et Archie n'a été conclu. C'est donc les contribuables canadiens et anglais qui paient les factures pour le moment. Selon une source qui s'est exprimée aux journalistes du Daily Mail, c'est "probablement l'arrangement des Sussex jusqu'à ce que l'accord soit conclu". La source a déclaré : "Meghan est gardée par son habituel garde du corps de la police britannique qui a été associé avec un gendarme canadien. Harry est venu avec des officiers du Met hier soir".

Justin Trudeau a d'excellentes relations avec Meghan Markle et le prince Harry. Par ailleurs, le premier ministre canadien a tenu à rassurer la reine Elizabeth II et assuré que la sécurité de la petite famille ne serait pas menacée en proposant justement de faire payer les dépenses par les contribuables canadiens. Un risque pour le premier ministre, sachant qu'une grande partie des Canadiens est en faveur d'une abolition de la monarchie. De quoi causer la colère des contribuables canadiens en plus des anglais.

Une équipe de six policiers surveille 24h/24 et 7j/7 dans leur manoir de Vancouver, trois policiers anglais et trois policiers canadiens. La question est de savoir combien coûte la protection rapprochée de la famille

Retrouvez cet article sur GALA

Alexandra Rosenfeld ne veut pas exposer ses filles sur les réseaux sociaux, elle explique pourquoi
Arnaud Clément, le chéri de Nolwenn Leroy, touche le pactole après la perte de son poste de capitaine de l'équipe de France
Meurtre d'Alexia Daval : cet incroyable rebondissement
PHOTOS - Tout schuss ! Laeticia Hallyday s’éclate au ski avec un célèbre humoriste
Alessandra Sublet assume ses rides : pourquoi elle refuse d'être retouchée en Une des magazines