Meghan Markle et le racisme : son biographe jette de l’huile sur le feu

Depuis que Meghan Markle a renoncé à ses fonctions royales, elle peut se positionner sur les sujets qui lui sont chers et c'est ce qu'elle a fait en propos la parole pour soutenir le mouvement Black Lives Matter qui a éclaté suite à la mort de George Floyd, un homme Afro-Américain, lors d'une violente interpellation policière. La femme du prince Harry a expliqué combien il était important pour elle de se prononcer sur ce sujet d'autant plus qu'elle a été victime de racisme à plusieurs reprises, que ce soit dans sa jeunesse ou plus récemment.

La réaction de Meghan Markle fait réagir, d'autant plus que la famille royale ne veut pas se prononcer sur le mouvement Black Lives Matter. Omid Scobie, co-auteur de Finding Freedom, la future biographie tant attendue du duc et de la duchesse de Sussex, a déclaré à Newsweek qu'il était nécessaire qu'une grande famille comme les Windsor commente cette triste actualité. "Le racisme et les violences policières sont des questions de droits de l'homme, pas de politique, alors tout le monde devrait en parler, même si la reine ne peut pas parler de politique," estime l'auteur.

Omid Scobie va plus loin en affirmant que le départ de Meghan et Harry a été une grande perte pour la famille royale : "C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte à quel point le départ des Sussex a été une perte pour la famille royale. Meghan représentait l'inclusion, la diversité et une voix avec lesquelles de jeunes du monde entier, en particulier dans les divers pays

Retrouvez cet article sur GALA

Gérard Collomb et sa femme harcelés par les paparazzi : un complot ?
"Il faut cogner fort" : le redoutable défi d'Emmanuel Macron
Joachim de Belgique : le prince lâché par la famille royale
Faudel a 42 ans : que devient le petit prince du raï ?
Koh-Lanta : Estelle Denis défend son chouchou Claude, Denis Brogniart lui répond