Meghan Markle et le prince Philip : ce point commun quelque peu éprouvant

·1 min de lecture

Le prince Philip d'Angleterre « aurait pu aider et conseiller » Meghan Markle, estime l’auteur britannique Ian Lloyd, dans son dernier livre The Duke : 100 chapters in the life of Prince Philip. L’écrivain spécialiste de la famille royale évoque dans son ouvrage le point commun entre le duc d'Edinburgh, époux de la reine Elizabeth II, et sa petite-fille par alliance. Tous deux ont en effet eu des difficultés d'intégration au sein du clan de Buckingham Palace. Mais selon l’auteur, le prince Philip aurait volontiers accepté de lui venir en aide, fort de son expérience, si elle lui en avait fait la demande, a-t-il rapporté au journal The Telegraph.

Aux prémices de sa relation avec la future reine, le prince Philip a connu un sort similaire à celui de l’actrice américaine Meghan Markle qui a épousé en 2018 le prince Harry. Le futur centenaire était en effet la cible, selon Ian Lloyd, de diverses moqueries et remarques peu amènes du clan royal. Celui-ci écrit qu’il était « bien plus pauvre » que les membres de la famille royale, qui le « détestaient vraiment » et l’approchaient « avec beaucoup de suspicion ». Le prince vient en effet d’une famille au parcours difficile : sa mère, la princesse de Grèce et du Danemark, souffrait de problèmes psychiatriques et son père, le prince Andrew de Grèce et du Danemark, a fui en France en 1922 sans se retourner. Au premier rang des détracteurs du prince Philip se trouvaient le roi George VI et les amis de la future reine. De quoi fortement le déstabiliser. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Julien Doré : ce souvenir qu'il a gardé précieusement après son passage dans La Nouvelle Star
PHOTOS - Princesse Eugenie : maman heureuse et tout sourire pour quitter l'hôpital avec son fils
Laura Smet ravissante et au naturel : ce rare selfie posté sur Instagram
Carla Bruni canon : bikini à sequins et petits cœurs, cette vidéo qui refait surface
Camélia Jordana émue et intense répond à ceux qui lui "prêtent une parole qui n’est pas la sienne"