Meghan Markle : tout ce qu'elle a perdu en renonçant à ses devoirs royaux

·1 min de lecture

La nouvelle a eu l'effet d'une bombe. Le 19 février dernier, alors que la fin de l'accord sur le Megxit approchait à grands pas, Meghan Markle et Harry ont confirmé à Elizabeth II qu'ils ne reviendront pas en tant que membres actifs de la famille royale. Le couple a d'ailleurs expliqué les raisons de cette décision par le biais d'une interview accordée à Oprah Winfrey ce dimanche 7 mars. Mais en abandonnant leurs titres royaux, les parents d'Archie perdent de nombreux avantages et renoncent à des obligations propres à la famille royale britannique. S'ils gardent leur titre de duc et duchesse de Sussex, il leur est néanmoins interdit de l'utiliser en public ou à des fins commerciales.

À travers cette décision, Meghan Markle et Harry perdent également certaines responsabilités et devoirs qui vont de pair avec une vie de service public. "Les nominations militaires honorifiques et patronages royaux du duc et de la duchesse seront désormais rendus à Sa Majesté, avant d'être redistribués parmi les autres membres actifs de la famille royale", informe le palais. L'ancienne actrice renonce à deux patronages qui lui ont été confiés par la reine Elizabeth II en 2019. Il s'agit du Royal National Théâtre et celui de l'Association des universités du Commonwealth dont Meghan Markle était la marraine.

Si les dernières déclarations de Meghan Markle et Harry ont bouleversé la couronne, le duo conserve certains rôles réservés exclusivement à la monarchie britannique. Selon l'Express.co, Meghan Markle (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Caroline Roux : ce drame vécu par son mari avant leur rencontre
Kate Middleton tata : « Ça lui a vraiment redonné le sourire »
Princesse Eugenie : pourquoi a-t-elle le droit de travailler contrairement à Harry et Meghan ?
Michèle Bernier quittée par Bruno Gaccio pour une autre : comment elle lui a pardonné
VIDEO - "Une douche de Bétadine" : Tex réagit à l'arrêt des Z'amours