Meghan Markle obtient le report de son procès… Son père excédé témoigne !

·1 min de lecture

Meghan Markle a remporté une bataille, mais pas encore la guerre contre Associated Newspapers, société éditrice du média britannique Daily Mail, qu’elle a décidé d'attaquer en février 2019 à la suite de la divulgation d’extraits d’une lettre privée écrite à son père en août 2018. Ce jeudi 29 octobre, la justice a décidé de reporter le procès de Meghan Markle contre le Daily Mail à une date ultérieure, prévue à l’automne 2021. Son procès devait initialement se dérouler le 11 janvier 2021, mais les avocats de la duchesse de Sussex ont demandé, lors d'une audience fermée au public à la Haute cour de Londres, un report à une date "beaucoup plus tard dans l’année" pour "raison confidentielle". Le juge Warby, qui est en charge de l'affaire a expliqué, au cours d'une audience publique : "La bonne décision est d'accepter la demande de report. Cela signifie que la date du 11 janvier est annulée et que le procès sera reprogrammé à une nouvelle date à l'automne." La "raison confidentielle" n’a pas été le seul élément à faire basculer la balance du côté de Meghan Markle. Le juge a précisé que l’affaire pourrait être résolue sans procès.

Si l’épouse du prince Harry ne peut qu’être satisfaite de cette décision, son père n’est pas du même avis. À la suite de l’annonce de la cour, Thomas Markle s’est adressé à Elizabeth Hartley, directrice juridique du groupe d'Associated Newspapers, et a fait part de sa colère. Pouvant être appelé à témoigner contre sa fille, cette date ultérieure l’agace (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Flashback - Johnny Hallyday odieux avec Laeticia, le jour où il l’a violentée sur un bateau
Églantine Éméyé : son dernier moment de bonheur et de liberté avec son fils lourdement handicapé
PHOTOS - Mort de Sean Connery : qui est Micheline Roquebrune, le grand amour de sa vie ?
PHOTOS - Le saviez-vous ? Sean Connery était parent d’une célèbre animatrice télé française
"Gestes déplacés", "propos salaces"... Le journaliste Darius Rochebin cité dans un scandale sexuel