Meghan Markle menteuse ? Le journaliste Piers Morgan sort du silence

·1 min de lecture

S’il y a bien un journaliste en Angleterre qui ne porte pas Meghan Markle dans son coeur, c’est Piers Morgan. Animateur star de Good Morning Britain, ce dernier a annoncé son départ de la chaîne ITV le 9 mars dernier à la suite de ses commentaires concernant l’interview de la duchesse de Sussex à Oprah Winfrey. Il faut dire que ce dernier n’avait pas été très tendre envers la maman d’Archie. “J'ai eu le temps de réfléchir à ce sujet, et je ne la crois toujours pas. Si vous l'avez cru, tant mieux. La liberté d'expression a toujours été mon motto. Merci pour les messages d'amour et de haine. Je me retire pour passer plus de temps avec mes opinions”, indiquait-il sur Twitter au moment de claquer la porte de la chaîne ITV.

Alors qu’une plainte au nom de Meghan Markle a été déposée contre Piers Morgan le 10 mars dernier, celui-ci est sorti du silence dans l’émission Tucker Carlson Tonight. L’ancien animateur de Good Morning Britain a assuré que la star qui attend son deuxième enfant a balancé “17 gros mensonges” pendant son interview à Oprah Winfrey. “Il y a 17 allégations qui ont été vérifiées depuis, et elles sont soit complètement fausses, soit massivement exagérées, soit indémontrables”, soutient-il.

“Il y a tellement de gros mensonges ridicules dans cette interview que franchement, à la fin, dire que je la crois reviendrait à dire que je crois Pinocchio”, a affirmé Piers Morgan. S’il ne cite pas les présumés mensonges prononcés par Meghan Markle, il est facile d’en noter au moins (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Christophe (Pékin Express) : le candidat devient grand-père pour la deuxième fois !
VIDEO Pascal Praud amusé : une journaliste en duplex perturbée par une intervention de sa fille de quatre ans
Jean-Michel Blanquer : l'enseignement à distance perturbé, le ministre s'explique
Dîners clandestins : le passé trouble de Christophe Leroy, le chef de Pierre-Jean Chalençon
VIDEO Pierre-Jean Chalençon s'énerve sur le port du masque : "On n'est pas en dictature quand même ?!"