Meghan Markle « malhonnête » : « Elle avait un plan dès le départ »... Un proche de Diana se confie

·1 min de lecture

La relation entre le prince Harry et Meghan Markle n’en finit pas de faire couler de l’encre. Le biographe royal, Robert Jobson, a accordé une interview au média The Royal Beat, et a qualifié l’ancienne actrice américaine de « malhonnête ». Ce dernier a également estimé que son époux, le prince Harry, était « à peine reconnaissable » depuis son mariage.

L’auteur, qui revendique avoir été proche de la princesse Diana, décédée en 1997 à Paris, estime que Meghan Markle avait « prévu depuis le début de quitter la famille royale, et ça n’a pas pris beaucoup de temps ». En parallèle, l’ancien attaché de presse de Buckingham Palace, Dickie Arbiter, a qualifié les propos du couple quant à leur avenir de « pétulants, impolis et immatures ».

Le couple a réagi à la décision de la reine Elizabeth II, le 19 février, de retirer les pouvoirs royaux du couple formé par Harry et Meghan, parce qu’une « vie de service public » n’est pas compatible avec une carrière lucrative. Ce communiqué royal a suscité une réponse acérée des jeunes mariés, qui ont fait savoir que leurs responsabilités étaient « universelles », malgré la décision de la reine. « Je n’ai jamais fui », a-t-il également déclaré, dans une interview avec l’animateur du Late Late Show, James Corden sur CBS. Des sources proches de la famille royale ont jugé cette réponse « horriblement irrespectueuse ».

La famille royale sait cependant que cet épisode est loin d’être terminé. Le prince de Sussex et son épouse ont en effet prévu une interview (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Toujours plus loin dans l'indécence" : Gabriel Attal et le gouvernement irritent les étudiants
"Je me suis sentie seule" : Clémentine Autain revient sur son viol face à Apolline de Malherbe
Mohammed ben Salmane : le prince héritier d'Arabie Saoudite ultra bling-bling accusé de meurtre
"Jacques le timide" et "Gabriella l'extravertie" : Albert de Monaco se confie sur ses jumeaux
"Se prend-elle pour le président ?" : Anne Hidalgo n'en finit plus de faire jaser