Meghan Markle livrée à elle-même chez les Windsor ? Cette main tendue qu'elle a refusée

·1 min de lecture

Depuis le début de son histoire d'amour avec le prince Harry, Meghan Markle a bousculé la monarchie. Le couple, qui n'en fait qu'à sa tête, a fini par prendre son indépendance de manière définitive, en février dernier. Libre, l’ancienne actrice de Suits a décidé de livrer sa vérité le 7 mars dernier, dans une interview accordée à Oprah Winfrey. Elle y dévoile avec le prince Harry le manque de soutien de l’institution monarchique, alors que la jeune femme était lynchée par les médias britanniques et commençait à ressentir des pensées suicidaires. Pourtant, la jeune maman, enceinte de son deuxième enfant, aurait refusé de suivre certains conseils bienveillants.

Comme le révélait le Sun, en septembre 2019, Sophie Wessex, l'épouse du prince Edward (qui célèbre son 57ème anniversaire ce 10 mars), aurait réservé un très bel accueil à Meghan Markle lors de son arrivée au sein de la famille royale, l'invitant immédiatement à prendre le thé. L'occasion était idéale pour la jeune femme de recevoir quelques conseils de celle qui est aujourd'hui la belle-fille préférée de la reine. Mais Meghan a préféré balayer les recommandations de Sophie d'un revers de la main. "Elles se sont parfaitement bien entendues, mais Sophie a tout de suite compris qu'elles ne deviendraient jamais les meilleures amis du monde" a ainsi confié un indiscret.

Hors de question pour l'épouse du prince Harry de se faire dicter sa conduite, la duchesse du Sussex savait déjà très bien où elle voulait aller : "Disons simplement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Avant Harry et Meghan, le prince Edward et Sophie de Wessex ont tenté l'émancipation... en vain
Meghan Markle enfoncée par sa demi-sœur : elle ne mâche pas ses mots
Le prince George et sa soeur Charlotte : ce gros changement passé sous les radars
"Cette perspective lui est insupportable" : pourquoi François Hollande sort du bois
Couac sur le confinement à Paris : "Anne Hidalgo a préféré désavouer" son adjoint