Meghan Markle et Harry, des traîtres ? Une autre interview revient hanter la famille royale

·1 min de lecture

C'est une interview qui restera marquée dans les annales de la Couronne britannique. Le 20 novembre 1995, la BBC diffusait une émission dans laquelle le journaliste Martin Bashir interrogeait longuement la princesse Diana. Depuis son salon du palais de Kensington, la mère des princes William et Harry réglait ses comptes avec le prince Charles, mais aussi la famille royale. Elle y lançait cette célèbre phrase : "Nous étions trois dans ce mariage". Elle en disait également plus sur sa liaison avec James Hewitt, sa dépression et ses désordres alimentaires. Un entretien qui avait secoué la famille royale britannique. Et au grand désarroi de cette dernière, l'entretien maudit sera disponible sur Netflix à partir du 11 avril, dévoile le site spécialisé Royal Central.

Un élément qui ne devrait pas manquer de créer de nouvelles tensions entre Meghan Markle, le prince Harry et la famille royale britannique. Les Sussex ont en effet signé il y a quelques mois un juteux contrat avec Netflix (qui s'élèverait à 150 millions de dollars, à en croire certaines voix indiscrètes). La diffusion de cet entretien sur la plateforme ne devrait donc en rien améliorer les relations déjà difficiles entre le couple, considéré malgré lui comme complice de la plateforme, et la Firme. D'autant plus que cette interview de Diana constitue un plaie encore ouverte pour la Couronne.

Surtout, l'entretien a récemment été entaché par un scandale. Le directeur général de la BBC, Tim Davie, a dû s'excuser en novembre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Très violent cambriolage chez Bernard Tapie et sa femme : « Ils se sont acharnés sur Dominique »
PHOTOS - Meghan Markle, Kate Middleton, Charlotte Casiraghi... quand elles étaient petites filles
Karine Lacombe ne croit pas à la théorie des 4 semaines pour freiner l’épidémie
"Ça ratatine" : Jean-Luc Reichmann positif à la Covid 19 et désormais confiné
VIDÉO - Les Enfants de la télé : apparition de Roger Zabel… Denis Brogniart ravi !