Meghan Markle et Harry : nouvel imbroglio à Clarence House

·1 min de lecture

Comme tous les membres du clan royal britannique, le prince Harry et son épouse Meghan Markle reçoivent chaque mois des milliers de lettres de leurs admirateurs bienveillants. Cependant, il semble que ces derniers devront bientôt repenser leur organisation concernant la réception de leur courrier : le prince Charles a en effet décidé de mettre fin au financement de leur service de correspondance au sein de sa résidence de Clarence House.

Selon le Telegraph, le prince de Galles a pris cette décision à la suite de l’annonce de son fils Harry et Meghan Markle de renoncer à leurs responsabilités royales actives. Cela signifie en effet que tous les liens professionnels londoniens seront coupés à la fin du mois de mars 2021. La section de la correspondance de Clarence House, qui compte quatre employés, est en charge du courrier à destination du duc et de la duchesse de Sussex, mais également du prince William et son épouse Kate Middleton, ainsi que de celui des occupants de la résidence, le prince Charles et Camilla Parker Bowles.

Une source citée par le journal britannique a déclaré que le couple formé par Harry et Meghan n’avait pas encore défini les modalités de sa correspondance aux États-Unis depuis son déménagement à Los Angeles, en Californie. Cela n'empêche cependant pas leurs admirateurs d'adresser un courrier au célèbre couple royal : pour leur écrire, il est possible de savoir où adresser sa lettre en se rendant sur le site Internet de leur fondation Archwell.

Si l’afflux (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Vengeance au rendez-vous ? Donald Trump, président déchu, s'apprête à faire un retour musclé
VIDÉO - La bourde de Laurent Ruquier face à Thomas Dutronc...
Mary-Kate Olsen : tout juste divorcée d'Olivier Sarkozy, elle est repérée avec un nouvel homme et pas des moindres
PHOTOS - Mohammed VI : entre charisme et élégance, sa fille Lalla Khadija fête ses 14 ans
VIDÉO - Karine Le Marchand taquine et insistante avec Arnaud Montebourg et son talent caché